L’immortelle : La clef de cuivre

Auteur : Marilyn Stellini

Format : ebook

Amazon.fr

Editions : Kodaline

Nombre de pages : 271

Service Presse

Résumé

Anna, vingt et un ans, fréquente la section Lettres de l’Université de Newcastle, aime sa famille et l’équitation, et est certes solitaire et introvertie, mais pense être une jeune femme tout à fait ordinaire, menant une vie tout à fait ordinaire.

Jusqu’à ce jour où elle tente de s’interposer dans une agression. Ne pouvant deviner à quelle force ténébreuse elle a affaire, elle se retrouve en bien mauvaise posture lorsqu’un homme aussi austère que séduisant la sauve, mais la séquestre par la suite dans son manoir grandiose d’un autre temps.

Entre surnaturel et intrigues divisant des clans ancestraux, elle va découvrir que le monde n’est pas ce qu’elle croyait et qu’un grand destin l’attend.

L’apparition des personnages de l’histoire à savoir Anna, sa famille, Joy, Elvin et sa famille arrivent dès la première partie de l’histoire. Ainsi, les protagonistes sont connus place à l’histoire.

L’auteure nous délivre ensuite la description du monde des Immortels par les événements et les sentiments auxquelles l’héroïne doit faire face. Un monde finalement assez proche du nôtre : complot, corruption et manigance politique.

La nouvelle famille à laquelle Anna appartient est quant à elle très ancienne. Les liens d’amour bien que présents sont fatigués par le temps. Il y règne malgré tout un sentiment fort de loyauté et tous protègent Anna férocement.

La romance entre Anna et Elvin est comme un fil conducteur dans le récit mais pleine de doutes et de tergiversations, j’avoue un peu longues à mon goût. Je suis toutefois impatiente de lire l’évolution de leur relation.

Joy, la meilleure amie, et Sara, la soeur sont très présentes dans la deuxième partie du roman. Elles sont des éléments essentiels de la quête de la clef de cuivre, pièce indispensable pour retrouver un accord tellement vieux que plus personne ne sait s’il est de paix ou de guerre.

Quant à l’étendue des pouvoirs d’Anna, ils sont mis en lumière dans les dernières lignes du roman de façon spectaculaire et très bien amené.

J’ai trouvé les personnages secondaires peu développés pour la place qu’ils prennent dans le récit, toutefois il semble clair qu’ils reviendront dans la suite où je suis convaincue qu’on en apprendra plus. 

colinette4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Revenir en haut de page